La Liste de Noël

Disponible entre le 1 et le 25 décembre à chaque année au www.listedenoel.ca

La Liste de Noël Poulet Neige existe depuis 2010. Au départ, l’idée était de lancer un album du poulailler (Ralf Wiggum) de façon originale. Déjà en 2010, c’était presque banal de donner gratuitement son album. Misteur Valaire l’avait fait, Radiohead aussi. On a eu l’idée de le lancer sous la forme d’une Liste de Noël, en y incluant d’autres artistes dans l’orbite de Poulet Neige. Une idée un peu niaiseuse qui s’est avérée assez populaire. La plateforme était au départ plutôt artisanale, concoctée par Philippe Bourque, notre petit whizz maison, et nous a coûté beaucoup de temps et d'argent les 2 premières années. Mais le succès nous grisait et nous étions jeunes et fous., alors nous avons persisté. Puis, au fil des années, la plateforme a évolué, sans jamais perdre son petit côté givré, et a pu subsisté essentiellement grâce aux dons volontaires du public. 

C’est quoi le concept ?
C’est comme une liste de Noël traditionnel, mais pas vraiment.
Au www.listedenoel.ca, une sélection d’albums est offerte entre le 1 et le 25 décembre à chaque année.
Une chanson par artiste/album est en écoute.
Des animations/images/cossins défilent pendant l’écoute.
Le public fait sa liste parmi les albums offerts, sans frais et sans limite.
Le 25 décembre au matin (ou peut-être un peu plus tard…), les liens de téléchargement arrivent via courriel.
C’est gratuit pour les artistes ET pour le public, mais ce dernier est tout de même invité à faire des dons volontaires pour la pérennité de la plateforme.

Cette année, en 2018, Musicaction nous donne de l’argent pour une seconde fois; une occasion en or de renouveler la plateforme. Si la tendance se maintient, il y aura plein de nouvelles patentes, certaines utiles et d’autres amusantes. À suivre..

Quelques faits saillants
On a offert 140 albums en 2011 et 2012, puis on a décidé qu’autour de 90 albums était peut-être plus approprié.
Musicaction a financé le projet en 2012, ce qui nous a permis d’établir de bonnes bases de programmation avec l’agence Ricochet. Musicaction finance cette année la refonte/amélioration de la plateforme. Merci Canada !
Outre le financement ponctuel de Musicaction, la plateforme n’a subsisté que grâce aux dons volontaire du public depuis ses débuts. Quand même un exploit. A-t-on renversé le capitalisme ? Bousculé l’échiquier ?
L’agence Folklore a amené le visuel de la plateforme a un niveau supérieur en 2013-4-5, établissant de nouveaux standards de délire. En 2016, La Liste de Noël Poulet Neige a gagné un prix pour sa collaboration avec Folklore ! http://www.numix.ca/en/awards/2016/
NODEUS a pris le relai en 2016.
En 2017, y’a eu du sable dans la vaseline, et la Liste n’a pas eu lieu. ÉCCCCHHHHHEEEECCCCC
2018, on s’en reparle plus tard…

Dans les médias
Vu sa singularité, et son ampleur dès sa deuxième édition, la Liste de Noël a rapidement attiré les regards. La plupart des médias en ont parlé, incluant la Presse, le Devoir, le Métro et le Journal de Montréal.
Pour consulter les articles de presse sur la Liste de Noël Poulet Neige, rendez-vous ici.  

Un peu de statistiques

Première édition (2010) : 10 albums offerts, 168 listes

Deuxième édition (2011) : 153 albums offerts, 1700 listes, 6500

Troisième édition (2012) : 141 albums offerts, 4200 listes, 20 600 visites 

Quatrième édition (2013) : 62 albums offerts, 10 180 listes, 51 600 visites 

Cinquième édition (2014) : 90 albums offerts, 10 500 listes, 55 000 visites 

Sixième édition (2015) : On a perdu les statistiques dans le nuage...

Septième édition (2016) : 80 albums offerts, 4 388 listes, 59 828 visites

Huitième édition (2017) : Un retournement de situation de dernière minute nous a forcés à annuler la Liste en 2017...

Huitième édition prise 2 (2018) : À voir!!

En 2013 et 2014, le nombre de listes effectuées par le public a atteint son zénith. C'était un peu l'âge d'or du téléchargement. Spotify et cie commençaient alors à s'établir et les habitudes ont changé rapidement par la suite. Les visiteurs ont continué d'affluer mais le nombre de listes complétées a baissé. Ce qui fait du sens, à nos yeux. Aujourd'hui, rares sont ceux qui veulent entasser des fichiers mp3s dans leur disque dur, plutôt que tout garder dans le nuage. Face à cette évolution, nous avons aligné la Liste de Noël Poulet Neige vers une plateforme de découverte musicale au sens large, et relégué le téléchargement au second-plan. 

À quoi bon ?
L’intérêt, pour les artistes, est de partager leur musique à un public nouveau, qui ne l’aurait probablement pas découvert autrement. Au début de la Liste, certains avaient des réticences, par peur de perdre des ventes d’albums. Ça peut se comprendre, mais disons que la crainte apparaît bien anodine maintenant que les albums, ça ne se vend plus. L’argent est dans les droits d’auteurs, les droits voisins, les spectacles et les pubs de yogourt, alors dans cette perspective, la Liste amène clairement de l’eau au moulin des artistes. Voilà pour notre plaidoyer !
Pour le public, la Liste permet de faire une certaine synthèse de ce qui est paru dans la dernière année. Bien sûr, c’est un brin arbitraire, mais que ne l’est pas ?
L’idée de télécharger des fichiers mp3s pour les entasser dans un disque dur, à l’ère de Spotify et cie,  a clairement moins d’intérêt aujourd’hui qu’en 2010. Depuis quelques années, on oriente de plus en plus la plateforme vers la découverte d’artistes, et la connexion avec ceux-ci via les réseaux sociaux. Plus tôt que tard, l’aspect téléchargement va prendre le bord…

Soumission d’albums
Chaque année, les artistes sont invités à nous soumettre leur album via un formulaire. On écoute environ 500 albums, pour aboutir avec une liste de plus ou moins 90. Surveillez Facebook et cie pour attraper le formulaire.

CONSULTEZ LES ARTICLES DE PRESSE DES ANNÉES PRÉCÉDENTES

© 2015 par Poulet Neige

  • Black Facebook Icon
  • Black SoundCloud Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon